La promotion immobiliere sera reorganisee en Algérie

La promotion immobilière sera réorganisée en Algérie pour combattre les pratiques frauduleuses et protéger les clients.

mardi 10 février 2009.

Face aux pratiques frauduleuses de certains promoteurs immobiliers en Algérie, le ministère de l’Habitat entend réglementer la profession de promotion immobilière par un nouveau dispositif juridique, actuellement en cours d’élaboration, qui obligerait les opérateurs privés à se conformer aux règles de la déontologie. Le ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme, M. Noureddine Moussa, a affirmé que l’activité immobilière sera réglementée par un nouveau dispositif qui permettra aux citoyens d’être protégés des dépassements et de l’arnaque de certains promoteurs privés. « Beaucoup de citoyens sont lésés par les promoteurs immobiliers privés qui ne respectent ni les délais de réalisation ni les normes de construction et nous voulons, à travers ce nouveau dispositif, mettre un terme à ces dépassements », a-t-il indiqué hier à l’occasion d’une réunion de travail avec les présidents des conseils d’administration et les directeurs généraux des Offices de promotion et de gestion immobilière en Algérie.

S’exprimant sur l’état d’avancement des projets de construction de logements, le ministre a déclaré que 2009 sera une année déterminante pour l’évaluation du programme quinquennal de un million deux cent mille logements. Il a aussi indiqué que les demandes de logement sont en baisse en Algérie du fait que bon nombre de postulants ont été « satisfaits et le reste a été inscrit pour bénéficier des futurs programmes ». D’après le bilan présenté par le ministre, 275 000 logements seront livrées d’ici à la fin de 2009 sur un programme en cours de 530 573 unités. Au total, 827 565 logements, tous types confondus, ont été réalisés en Algérie durant la période 2004-2008, soit 116 468 unités en 2004, 132 479 en 2005, 177 792 en 2006, 179 983 en 2007 et 220 843 en 2008. Ces chiffres devraient donner un total de plus de 1,1 million de logements durant la période 2004-2009. Le ministre a affirmé que, dorénavant, la viabilité des sites sera finalisée avant d’entamer la construction d’immeubles d’habitation ou autres. Il a affirmé que le processus de la construction ne se limite pas à la livraison des immeubles car c’est un patrimoine qui devrait être préservé par l’entretien et une bonne gestion.

le Jeune Indépendant