secteur du tourisme en algerie, 90 projets inscrits

Algérie : 90 Nouveaux projets inscrits dans le secteur du tourisme
Le secteur du tourisme entame la nouvelle année avec plus de projets d’investissement. Hier, a eu lieu une cérémonie de signature de contrats de partenariat avec plusieurs opérateurs porteurs de 90 nouveaux projets touristiques d’une capacité globale de 8000 lits qui seront répartis sur six pôles d’excellence à travers le territoire national.

Cette opération est la troisième du genre. Elle vient s’ajouter à deux autres similaires. La première a été conclue il y a une année et la deuxième au mois le mai dernier à travers lesquelles il a été, respectivement, enregistré 111 projets de 11.000 lits et 80 projets de 5986 lits, générant au total 24.000 emplois. Avec les contrats signés hier à l’hôtel Hilton, le nombre de projets touristiques s’élève à 221 avec une capacité d’accueil de 38.000 et un potentiel de 25.000 postes d’emploi.

«Le tourisme en Algérie est en phase de construction. Nous devons investir dans les infrastructures, les équipements dans le transport pour booster le secteur afin de l’adapter au standard international», a souligné Chérif Rahmani, ministre de l’Aménagement du territoire, de l’Environnement et du Tourisme lors de la cérémonie à laquelle ont pris part le président du Forum des chefs d’entreprise, Redha Hamiani et le directeur de la chambre du commerce, M. Bendjaber. Le ministre a indiqué que ces projets s’inscrivent dans «une démarche partenariale public-privé fondée sur la confiance réciproque, la complémentarité durable et le volontarisme dans l’action».

Pour atteindre cette perspective, les investisseurs devront, a fait observer le ministre, s’engager à mobiliser les moyens de financement nécessaires à la réalisation de leurs projets en respectant les délais souscrits dans le cadre d’un Master Plan, de veiller au respect des lois et règlements relatifs aux normes d’urbanisme, d’environnement et de la qualité et de faire preuve de créativité notamment sur le plan architectural.

En contrepartie, les pouvoirs publics s’engagent à apporter leur soutien et leur accompagnement aux investisseurs en matière de formation du personnel en gestion et aux métiers, d’insertion de leurs établissements dans les circuits touristiques et à les proposer aux marchés national et international.

L’Etat s’engage aussi dans l’innovation et l’utilisation des hautes technologies pour la promotion de leurs produits. M. Rahmani a de ce fait promis de renforcer les liens entre l’administration et les investisseurs en levant les obstacles qui retardent la réalisation de leurs projets.

Evoquant la crise financière mondiale, l’intervenant a souligné que même si l’Algérie, sur le plan touristique n’est pas touchée directement, il n’en demeure pas moins qu’elle pourrait être affectée par ricochet. «Cette crise doit être le catalyseur pour une prise de conscience durable pour le développement du tourisme car c’est le moteur de la croissance et la création de la richesse», a conclu M. Chérif Rahmani.

Wassila Ould Hamouda.
05-01-2009. HORIZONS

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :