clés d’une expatriation réussie

EMPLOI ET CARRIÈRE
test de QI

intelligence

Les clés d’une expatriation réussie

carrière

 emploi TAGS:entreprise, conseils, expatriation, s’adapter, motivation
 salaire AUTEUR :Nicolas Sanders
recrutement carrière
226359
emploi
175

 

L’expatriation ne s’improvise pas. Découvrez cette série de conseils pratiques pour savoir ce que vous avez à perdre ou à gagner en changeant radicalement d’environnement géographique.

Il faut toujours se demander pourquoi l’herbe est plus verte ailleurs !
Test : Quel métier est fait pour vous ?

Travailler à l’étranger n’est pas toujours un choix personnel. Parfois, il s’agit d’une mutation des effectifs ou d’une promotion. A l’inverse, l’expatriation peut procéder d’une démarche personnelle, parce que l’on souhaite enrichir son expérience, monter un projet professionnel ou plus simplement changer de vie. Dans tous les cas, la décision doit être mûrement réfléchie.

Réussir à s’adapter
Ne partez pas à l’aveuglette ! A 500 ou à 5000 kilomètres de chez vous, la même question se pose : saurez-vous vous adapter à la culture locale ? Plus la distance est grande et plus le fossé est large. Si vous ne parlez pas la langue, vous serez confronté à une difficulté supplémentaire, mais pas insurmontable. Dans le cadre d’une promotion comme d’une mutation, vous risquez de vous éloigner pour un certain temps, en général deux à trois ans. Une expatriation lointaine et de longue durée implique nécessairement la question du retour. Il faudra vous réadapter à votre vie d’avant et retrouver votre place, ce qui n’est jamais gagné d’avance. [ De nombreux

Evaluer les conditions
L’herbe n’est pas toujours plus verte ailleurs. Vous devez vérifier si les conditions dans lesquelles vous évoluerez là-bas paraissent satisfaisantes ou non. Un Français travaillant à l’étranger dans une entreprise tricolore dispose généralement de nombreux avantages réglés par son employeur : impôts, logement, transports, frais divers, etc.

La situation est bien différente si vous êtes payé en devises locales et que vous ne devez compter que sur vous-même. En fonction de la destination, vous pouvez même être moins bien payé que ce que vous pourriez gagner dans votre pays d’origine. Toutefois, le coût de la vie y sera peut-être également très inférieur. La fiscalité reste un élément incontournable à considérer, en fonction de l’endroit qui sera votre lieu de résidence principale. [ Envie de bouger et grand départ  carrière]

Partir seul ou en famille
Selon son statut familial, il est plus ou moins difficile de s’expatrier. Surtout si la famille ne suit pas. Dans le cas contraire, il faut s’assurer que le changement ne leur posera pas de problème majeur (scolarité des enfants, activités du conjoint, etc.). Un conjoint obligé de démissionner pour suivre son époux expatrié a le droit de bénéficier, à son retour en France, d’allocations chômage (pour un séjour n’excédant pas 4 ans).

Pour envisager toutes les possibilités, il ne faut pas perdre de vue les horizons nouveaux que peut offrir une expatriation à son conjoint, comme démarrer un projet professionnel, suivre une formation ou des cours de langue. Dans tous les cas, la décision de partir doit associer tous les membres de la famille. Sinon, le pari est probablement plus risqué qu’on ne l’imagine. [ Une démarche personnelle  carrière]

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :