Cadres Algeriens à l’étranger: Ils veulent rentrer

Si jusque-là, la diaspora algérienne n’a pas été d’un grand apport, les choses sont en train de changer. Des membres de cette dernière veulent rentrer au pays pour y travailler. Mieux encore, certains sont intéressés par l’idée de s’y installer définitivement !


Au moment où nos jeunes ne pensent qu’à prendre le large, des membres de la diaspora algérienne veulent rentrer au pays pour y travailler. Mieux encore, certains sont intéressés par l’idée de s’y installer définitivement. C’est du moins ce qu’a indiqué, ce matin, sur les ondes de la Chaîne III de la Radio nationale, le président du Réseau des Algériens diplômés des grandes écoles françaises (Reage), Fatah Ouazzani.
«Il y a beaucoup de jeunes aujourd’hui qui ont envie de venir travailler en Algérie, certains ont envie de s’y installer», a-t-il affirmé en substance. Selon lui, la diaspora algérienne d’aujourd’hui, composée de 5 millions de personnes, n’a rien à voir avec l’émigration des années 1950 et 1960 dans la mesure où elle compte «beaucoup de cadres, beaucoup de chefs d’entreprise, beaucoup d’étudiants». «C’est une puissance phénoménale» que Reage ambitionne de «mettre au service de l’Algérie par des choses très concrètes», a enchaîné M. Ouazzani. Ceci est d’autant plus possible et plausible que notre pays, «qui a beaucoup changé», a énormément de chances de bénéficier d’une grande partie «des millions d’emplois du monde occidental qui vont être délocalisés vers les pays émergents» dans les prochaines années, d’après lui.
Toujours est-il que beaucoup reste à faire, a néanmoins fait remarquer l’invité de la Chaîne III, reconnaissant au passage que la diaspora algérienne n’a pas contribué, jusque-là, au développement de l’économie nationale. Sur ce plan, «nous sommes très loin derrière les autres diasporas», a indiqué M. Ouazzani, tout en précisant : «Nous n’avons pas été sollicités, ce qui était normal car nous étions dans un modèle économique centralisé.» Mais les choses commencent à changer et, «depuis quelques années, il y a un regain d’intérêt de part et d’autre», a-t-il poursuivi. Dans cet ordre d’idées, Reage compte proposer aux autorités «de réfléchir à la mise en place d’un cadre qui nous permette de travailler ensemble», a conclu son président.

Source: Info soir.

fil de discussion sur le forum algerie dz

Publicités

Une Réponse

  1. Although the majority of Algerian professionals residing abroad would like to go back to the mother-land and contribute in its development Myself included, It is however impossible at least in the near future. and that is why
    1- The Algerian economy framework is set by the the politics of government and not by the market.
    2- The Algerian Market is run by chaos and Anarchy
    3- Laws are not more than ink on paper where corruption supersedes any bylaws
    4- No trust in the financial system, good luck wiring or withdrawing your money on time let alone getting a bank loan.
    5- it is about who you know and not what you know from the doorman to the brain surgeon «  » everyone is corrupt » » and it is understandable no one can live on 200$/month salary that is not even paid on time in a country where you need at least $800 to live minimum.
    6- there is no program to leverage the youth that are growing increasingly violent due to lone despair.
    7- professionals abroad will have to bring with them Prozac, xanax, paxil and a bag of money for them to adjust going from a job that is governed and based on process in terms of roles, responsibilities, objectives , results to NO-MANS-LAND it will take a cocktail to adjust.
    8- Needless to say that Algeria has not set up an apparatus to address the country needs nor that it has an induction plan for these returning professionals.

    R E C O M M E N D A T I O N :
    1- it is probably best if Algeria took advice from Israel on how is it capable of getting all this flood of jewish immigrants from russia, ethiopia, morroco, usa, ..ect. while placing them and getting the best out of them in minimal time.
    2- China program also is beyond remarkable
    3- India
    4- Morocco even with the MRE program

    I guess Algeria excels at expelling their talent, Algeria pays for the primary schools,middle school, high school, university then it is up to you either try to immigrate or stand next to wall as HITTIST. ENOUGH IS ENOUGH we need people that care about this country for god sakes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :