Edito

El Hadj El Anka l’avait dit et laissé à jamais dans les memoires, et un de nos jeunes artistes l’a relayé et mis au gout du jour , qui a fini par l’exporter dans le monde, ya rayeh est un hymne premonitoire pour les algeriens, nomades et emigrés dans l’ame, à l’heure ou j’ecris ce billet, la tendance est evidement toujours à l’emigration, pire encore, celle ci a pris un semblant d’exode, le terme harraga est la pour montrer et demontrer que rien ne va chez nous au point de pratiquer ce que d’autres avaient deja fait de ce pays, la politique de la « terre brulée », d’autres avaient preconisé « la valise ou le cerceuil », les algeriens de cette generation ont fait un melange de tout cela, et ont produit un cocktail khorotov comme aurait dit un autre artiste exilé lui aussi !

mais comme dit la chanson, on a beau partir, on revienda toujours ! ce blog est donc fait pour cette tendance, celle du retour au pays, des signes, des analyses, et la logique voudrait que le « flux » inverse commence à voir le jour, et possible meme qu’il deviendra une tendance lourde, pour l’instant, personne n’y pense, personne n’y songe, des signes sont pourtant la pour voir que quelque chose pourrait changer, ! peu importe les raisons, contraints ou forcés, volontaires ou sous pressions economiques, xenophobes ou autres, cela est accessoire, l’essentiel est la : le retour definitif au bled !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :